Financement participatif France

Financement participatif France

Le financement participatif est un secteur en plein développement en France. De plus en plus de secteurs d'activité font appel au crowdfunding qui apporte flexibilité et rapidité pour les porteurs de projets, tandis que les investisseurs peuvent diversifier leurs investissements tout en bénéficiant d'une bonne rentabilité et de risques limités.

Crowdfunding immobilier France

Les promoteurs immobiliers ont rapidement compris les avantages du financement participatif. En effet, le fait de faire appel à de nombreux particulier pour démarrer un projet immobilier permet d'être beaucoup moins dépendant des banques et de faire appel à elles en position de force, une fois le projet financé en partie. Pour les investisseurs, il est intéressant de pouvoir profiter de la bonne rentabilité actuelle du secteur de l'immobilier sans avoir à contracter un prêt ou d'avoir à investir une somme d'argent importante dans un bien. Grâce au crowdfunding immobilier, il est généralement possible d'investir dans la pierre pour un montant de mille euros seulement et de bénéficier de rentabilités entre 8% et 15 %.

Financement d'entreprise en France

Le crowdfunding est un modèle très intéressant également pour le financement d'entreprise, et ce à de nombreux niveau. Cela peut être pour l'aide à la création d'entreprise ou de start up, pour financer le développement de PME en pleine croissance ou encore un projet ponctuel et exceptionnel d'une entreprise. La flexibilité du mode de financement participatif permet de répondre à des besoins de financements allant de quelques milliers d'euros à plusieurs millions. Certaines plateformes de crowdfunding sont même spécialisées dans certains secteurs d'activités précis.

Plateformes crowdfunding France

Si les première plateformes de financement participatif se sont développées à l'étranger (et plus particulièrement aux États-Unis), des entrepreneurs français ont développé des plateformes spécifiquement françaises. L'AMF (l'Autorité des Marchés Financiers) a réagi très vite et la France a donc été le premier pays européen à mettre en place un cadre législatif au crowdfunding. Les plateformes de crowdfunding sérieuses se doivent de passer l'agrément de l'AMF pour pouvoir exercer leurs activités de financement sans problème.